Ruche

Une ruche est une caisse de bois conduite par un apiculteur dans laquelle vivent des abeilles butineuses. Les abeilles y construisent leur nid pour élever leur progéniture et entreposer du miel pour l'hiver suivant, selon un ryhtme de vie bien défini.



Catégories :

Apiculture

Recherche sur Google Images :


Source image : www.parcduluberon.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • La ruche est un abri qui est mis à la disposition des abeilles pour qu'elles y.... caractéristiques des ruches à cadres standard sont adaptés aux abeilles... (source : fao)
Intérieur d'une ruche

Une ruche est une caisse de bois conduite par un apiculteur dans laquelle vivent des abeilles butineuses. Les abeilles y construisent leur nid pour élever leur progéniture et entreposer du miel pour l'hiver suivant, selon un ryhtme de vie bien défini. À l'état naturel, les abeilles peuvent établir leur colonie à l'air libre (suspendu à une branche d'arbre), dans des anfractuosités (arbre creux, rochers, cheminée, etc. ) Un lieu où il y a des ruches se nomme un rucher. Le plus grand rucher d'abeille domestique de France se trouve à Montfrin dans le Gard. L'apiculture regroupe les connaissances liées à l'élevage d'abeille domestique ainsi qu'à la construction de ruches.

Illustration du tacuinum sanitatis, une ruche

Les ruches respectant les traditions

On peut dire que les ruches respectant les traditions ne font qu'apporter une enveloppe à la colonie des abeilles. Parce qu'il n'y a pas de structure à l'intérieur d'une ruche respectant les traditions, les abeilles remplissent leur ruche en paille du miel et de la cire (qui se nomme ici l'alvéole à miel).

L'alvéole à miel se lie fortement, et on ne peut le déplacer sans le détruire. Donc, la moisson du miel détruisait généralement la ruche, quoiqu'il y eût quelquefois des modifications pour empêcher la destruction de la ruche.

On extrayait généralement le miel des ruches respectant les traditions par pressage, ce qui écrasait l'alvéole (qui est faite de cire, comme on vient de dire) pour exprimer le miel. À cause de cette façon de moissonner, les ruches en paille fournissaient plus de cire mais moins de miel qu'une ruche moderne ne apporte.

En général, on n'utilise plus de ruches en paille (et qui plus est , elles sont illégales dans énormément de pays) parce qu'on ne peut inspecter ni les abeilles ni les alvéoles pour les maladies et les parasites sans détruire les alvéoles et fréquemment la colonie.

Il y a trois sortes de ruches respectant les traditions : les ruches en tuile, les ruches en paille et les ruches de gomme.

Il existe aussi des ruches emmurées surtout dans la Manche.

Le Hutrel ruches emmurées

L'apiculture moderne a introduit les ruches divisibles à cadre mobiles pour favoriser la conduite des ruches.


Ruches en Afrique

Ruches dans la région de Fada N'Gourma (Burkina Faso)


La ruche moderne

Ruches au Portugal
Ruche divisible

C'est l'unité de vie construite par l'apiculteur pour recevoir une colonie d'abeilles. Un ensemble de ruches forme un rucher.

Aux XIXe et XXe siècles la recherche d'une apiculture rationnelle et l'approche scientifique de l'apiculture ont conduit à la mise au point des ruches modernes, qui se définissent par l'adoption de rayons mobiles, de dimensions précises et standardisées.

Les rayons mobiles permettent d'intervenir dans la ruche sans la détruire. Fabriqués par les abeilles, un à un, ils peuvent être aisément extraits et remis en place. Ils sont soit bâtis dans des cadres préparés par l'apiculteur, soit suspendus à des barres ou barrettes sur lesquelles l'apiculteur a positionné des amorces de rayons.

Il existe deux grandes familles de ruches :

Les dimensions des ruches verticales fluctuent selon le nombre d'éléments empilés, les horizontales ont toujours le même aspect extérieur. Elles ont assez de place à l'intérieur pour accueillir des rayons supplémentaires lors de l'agrandissement de la colonie.

Les ruches portent fréquemment le nom de leurs inventeurs. Les ruches verticales à cadre les plus courantes en France sont les ruches Dadant, Langstroh et Voirnot. Les ruches Warre et Climatstable sont divisibles ainsi qu'à barrettes, leur conduite originale les destine à l'apiculture écologique.

Parmi les ruches horizontales à cadre, il faut citer la ruche mise au point par De Layens et peaufinées par Jean Hurpin. Aujourd'hui, la ruche à barres Top-Bar, adaptée aux régions chaudes et de faible coût, suscite un vif intérêt, tout autant dans les pays en voie de développement que dans les plus développés.

Ruche divisible à cadres mobiles

La ruche divisible type se compose d'un empilement de caisses de même hauteur, (Langstroh ou hausses Dadant), ouvertes au-dessus et au-dessous.

Cet empilement repose sur un plancher débordant sur un côté formant un balcon, nommé planche d'envol. C'est de là que les abeilles sortent de la ruche et y entrent. La première caisse porte le nom de corps de ruche. C'est le domaine privé des abeilles. Tout ce qui est entreposé dans le corps appartient aux abeilles, il contient assez de provisions pour qu'une colonie d'abeilles passe l'hiver. Les caisses suivantes sont des hausses, c'est le domaine de l'apiculteur, d'où il tire le miel. Le tout est recouvert d'un couvercle dit couvre-cadre et , pour finir, d'un toit. Le corps et les hausses contiennent des cadres suspendus verticalement, dans lesquels les abeilles vont bâtir leurs rayons. Ces cadres sont mobiles, l'apiculteur pourra les sortir un à un de la ruche. Il pourra les remplacer, les changer de ruche, vérifier l'état de la colonie... Les différents modèles de ruches se distinguent par leurs dimensions et le nombre de cadres.


Liens externes


Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ruche.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 03/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu